';
Noir et très technique : voici à quoi ressemble un module solaire typique. Depuis peu, les architectes et les constructeurs disposent d’un choix plus large et peuvent...
L’énergie au beau fixe

Juin 08.2020

Image
Sur la façade solaire de la maison de Jegenstorf (BE-CH) les rayures typiques des modules PV sont encore visibles.
Photo: Raffael Waldner
Image
Dans ce projet pilote à Männedorf (ZH-CH), toute la façade est active ; les panneaux blancs avec revêtement Solaxess utilisent des ondes lumineuses invisibles.
Photo: Solaxess, architecte : René Schmid.

La version complète de cet article a été publiée par SuisseEnergie dans le « Journal de l’énergie – Numéro de mai 2020 ». Par Bruno Habegger

 

Noir et très technique : voici à quoi ressemble un module solaire typique. Depuis peu, les architectes et les constructeurs disposent d’un choix plus large et peuvent intégrer harmonieusement du photovoltaïque sur un bâtiment ou dans un quartier. De nouveaux matériaux produisant de l’électricité apparaissent.

 

La charmante maison en bois bleu à la lisière du village de Jegenstorf (BE-CH) présente une esthétique particulière : les modules photovoltaïques sur la façade sont disposés de telle manière qu’on dirait qu’ils forment un visage. Mais si vous vous promenez plus loin dans les régions, vous verrez des installations photovoltaïques qui surprennent l’oeil et qui brillent au soleil, où la technologie, pour satisfaire à la stratégie énergétique 2050, semble prendre le dessus sur l’esthétique – de l’électricité propre avant la beauté. C’est maintenant de l’histoire ancienne. Les rayures typiques du PV laissent la place à des couleurs douces, des motifs et des images en noir ou en bleu foncé.

Bande horizontale de modules PV aux couleurs des matériaux qui les supportent : bois, métal (turquoise) et fibre-ciment (rouge). Les modules en verre mat ont été imprimés numériquement. ÜserHuus AG, une spin-off de l’Université des sciences appliquées et des arts de Lucerne, a géré ce projet à Watford, Londres. Photo: OFEN.

Le développement des cellules solaires progresse, et les rendements augmentent grâce à de nouveaux matériaux et de nouvelles conceptions. Peut-être le secret résidet-il dans le verre. La recherche, les architectes et les entreprises se rencontrent chaque année à la conférence Advanced Building Skins à Berne. Lors de la dernière édition, la technologie EPoG a été présentée, du verre avec des cellules solaires intégrées. Be Smart est le nom du projet européen correspondant auquel l’EPFL de Lausanne participe également. Si des produits prêts à être commercialisés en sortent, le photovoltaïque deviendra définitivement invisible et les vieilles maisons en bois comme celle de Jegenstorf auront toujours la même apparence. Mais elles produiront en plus de l’énergie.

 

Pour consulter la version complète de l’article, veuillez-vous référer au lien suivant https://www.suisseenergie.ch/fr-ch/home.aspx?p=22949

Voir également
Image icon
EnergieSuisse
Consultez la page
Solarchitecture

X